La signature électronique intégrée, un fabuleux moyen de croissance en 2020

La signature électronique intégrée, un fabuleux moyen de croissance en 2020

Signature électronique intégrée ou non ? Quel procédé choisir pour être efficace au moindre coût .

La crise du COVID-19 a montré la nécessité de changer ses pratiques pour pouvoir continuer à garder le contact avec ses prospects et clients dans un contexte sanitaire ne permettant plus d’interactions physiques ou de manière très limitée. La signature électronique est un excellent moyen de dématérialiser un processus lent et coûteux.

Qu’est-ce que la signature électronique ?

La signature électronique est un procédé technique et juridique permettant à des personnes d’apporter leur consentement et approbation à des documents numériques. Dans le secteur des services ou des services à la personne, les documents à signer peuvent être des mandats (mode mandataire), des devis ou contrats de prestations.

Cet outil respecte des conditions et des normes fixées et contrôlées par les autorités européennes et françaises. Les critères principaux que doit respecter une signature électronique sont :

  • l’identification de la personne qui signe (email, numéro de téléphone mobile, etc.),
  • la preuve de consentement du signataire et la garantie de l’intégrité du document, c’est-à-dire que son contenu est figé dans le temps.

La signature électronique est régie par un cadre juridique précis en Europe via le règlement eIDAS et en France via sa retranscription dans les articles 1366 et 1367 du Code civil. Seules les solutions proposées par des partenaires de confiance certifiés permettent de disposer de signatures électroniques à valeur juridique. Ces tiers de confiance sont audités de manière régulière pour s’assurer de la conformité de leurs solutions avec le règlement européen. En France, on peut citer par exemple : Universign ou Yousign.

Ainsi, la signature électronique a la même valeur légale qu’une signature manuscrite !

Comment utiliser la signature électronique ?

Il existe deux possibilités d’utiliser la signature électronique :

Le mode non intégré : bien, mais peu efficace

Vous n’avez pas de logiciel de gestion intégrant nativement la signature électronique, mais celui-ci vous permet de générer des documents (devis, contrat, etc.) au format PDF.

Si vous n’avez pas de logiciel de gestion et que vous utilisez un logiciel de traitement de texte comme Microsoft Word par exemple, il vous faudra exporter votre document au format PDF.

Une fois votre document au format PDF généré, il vous faudra vous connecter sur l’application de signature électronique et créer une nouvelle remise de signatures. Vous serez amené à saisir les coordonnées du ou des signataires, ajouter votre document, préciser l’emplacement de la E-signature et enfin envoyer votre document aux signataires.

Vous recevrez une notification par email dès la signature réalisée par votre interlocuteur.

Le mode intégré : le Graal

Vous avez un logiciel de gestion des services à la personne comme Ogust qui intègre nativement la signature électronique avec son partenaire Universign depuis près de 10 ans.

Les documents devis ou contrats sont générés directement au format PDF à partir des informations saisies dans le logiciel (coordonnées, tarifs et prestations, etc.). Il vous suffit d’envoyer le document à signer par email sans quitter le logiciel.

Votre client clique sur le lien et est redirigé sur son portail extranet sur lequel il pourra lire son contrat et procéder à la signature électronique après réception d’un code sur son téléphone mobile.

Le document signé est directement stocké sur la fiche contact dans votre logiciel de gestion et vous recevez une notification.

Quels sont les bénéfices de la signature électronique ?

La signature électroniqueLa signature manuscrite sur papier génère un flux considérable d’opérations, entraînant des lenteurs de traitement et déclenchant d’innombrables allers-retours et coûts associés.

La signature électronique simplifie et sécurise l’ensemble de ces flux. Elle vous permet de valider vos devis et contrats en ligne, en utilisant des formats numériques connus comme le PDF. Vous invitez vos clients ou collaborateurs à signer des documents en ligne avec un minimum de contraintes. En effet, ils peuvent à tout moment et en tout lieu, accepter vos documents depuis un PC, une tablette, ou un smartphone.

La signature électronique, en plus d’accélérer vos processus commerciaux, vous permet d’optimiser vos taux de conversion. Combien de personnes laissent traîner un contrat sur leur bureau ou buffet avant de le lire et le renvoyer ? Combien renoncent finalement devant la lourdeur administrative de ce type d’opération ?

Avec elle, fini les impressions papier, mises sous plis, envoi postal, traitement du courrier, classement, etc.

Elle vous permet en outre de mieux vous concentrer sur votre cœur de métier en réduisant considérablement les traitements administratifs improductifs de valeur pour votre entreprise et renforce votre image professionnelle !

Bien entendu, si vous souhaitez conserver un rendez-vous physique avec votre client (par exemple dans le secteur de l’aide à domicile), il est également tout à fait possible de le laisser signer devant vous, ou bien même de ne réserver le processus de signature électronique qu’au renouvellement de contrat.

Quels gains attendre de la mise en place de la signature électronique ?

Cela dépend directement du mode d’utilisation intégré ou non, décrit plus haut. Pour vous permettre un choix éclairé, nous allons analyser les 3 solutions en partant de l’hypothèse que vous utilisez au minimum un logiciel de gestion vous permettant de générer un document au format PDF :

Processus papier

Le document est imprimé en 2 exemplaires, puis mis sous pli et affranchi (cela coûte du temps et de l’argent). Pour maximiser vos chances, vous insérez une enveloppe de retour préaffranchie. A réception du document signé et après vérification, vous scannez et archivez le document (cela coûte du temps).

Processus signature électronique non intégrée

Le document est exporté au format PDF (cela coûte du temps). Vous initiez dans le logiciel de signature une nouvelle “remise de signatures” en ajoutant votre document et en saisissant manuellement les signataires (cela coûte du temps et de l’argent).

A réception du document signé, vous l’archivez dans votre logiciel ou tout autre système de stockage de documents (cela coûte du temps)

Processus signature électronique intégrée

Vous envoyez votre document sans quitter votre logiciel et le client le signe directement sur son portail extranet (cela coûte de l’argent). Dès qu’il signe, vous êtes notifié et le document est archivé automatiquement sur sa fiche !

Processus signature électronique intégré

Signature électronique : processus et coût des modes de gestion d'un contrat

L’économie réalisée est flagrante et en considérant un volume mensuel de 100 nouveaux devis ou contrats à faire signer par mois, on arrive à une économie de 235 à 700 €/mois pour le mode non intégré et à une économie de 410 à 1000 €/mois pour le mode intégré !

Alors, qu’attendez-vous pour franchir le cap et commencer à économiser ?


Pour aller plus loin :

SaaS : les entreprises réduisent leurs coûts informatiques

SaaS : les entreprises réduisent leurs coûts informatiques

Depuis sa création en 2006, l’objectif de l’équipe Ogust a été de libérer les services à domicile des contraintes informatiques. Du mode Saas jusqu’aux récentes fonctionnalités proposées, Ogust ne cesse d’innover pour apporter des solutions afin de faciliter la fidélisation client et le quotidien des intervenants et des gestionnaires.

Grâce au SaaS, on accède à la même puissance logicielle

Avant 2006, les structures de services à la personne fonctionnaient principalement avec un tableur du type Excel et l’utilisation massive du “papier”. Les coûts et les erreurs étaient importants et la réactivité face aux événements très faible. Pour les plus grosses entreprises du secteur, un serveur leur permettait de gérer à distance l’activité, mais avec de nombreuses contraintes liées à la sécurité. Ce système générait des coûts d’acquisition de matériel, de licences, de maintenance et de support très importants.

Avec l’arrivée d’Ogust SaaS, les entreprises d’aide à domicile – quelle que soit leur taille, de l’entreprise individuelle à la PME – n’ont plus eu besoin d’installer des applications sur les ordinateurs des collaborateurs ou leur serveur. Le modèle Software as a service (SaaS) – ou logiciel en tant que service en français – d’Ogust a rendu facilement accessible l’application pour tout collaborateur, en quelques minutes, sans avoir à faire intervenir un technicien informatique pour installer l’application.

Ainsi, les coûts d’acquisition du matériel (serveur) et de licences ont été fortement diminués, comme ceux de la maintenance et du support pour les entreprises qui ont opté pour la solution Ogust.

Les services à domicile accèdent à la scalabilité et l’extensibilité avec Ogust SaaS

Un autre avantage de la solution Ogust SaaS est l’accès au logiciel de gestion Ogust grâce à un abonnement  mensuel qui peut évoluer selon les besoins et le développement de l’entreprise. Ainsi, les entreprises client d’Ogust peuvent gérer avec plus de précision leur budget grâce à cette flexibilité financière offerte par notre application de gestion des services à domicile.

Nombre d’accès Utilisateurs, fonctionnalités à la demande : Ogust SaaS a offert à chacun de ses clients de concevoir son propre abonnement, adapté à ses besoins en fonction de son étape de développement et des particularités de sa clientèle et de sa région.

Ogust a même été jusqu’à s’associer avec d’autres applications pour apporter une solution de comptabilité et de signature électronique pour devenir un véritable ERP où dirigeants et gestionnaires ont une vision à 360° de leur activité et de son développement.

Livre Blanc : se développer rapidement grâce à l'ERP Cloud Services à la personne

 

Les services à domicile sortent de leur agence avec Ogust SaaS

Un autre avantage du logiciel en mode Saas Ogust est la capacité pour tout utilisateur d’utiliser les services depuis n’importe quel appareil connecté, quelle que soit sa situation géographique, et ce, 24h sur 24.

Cette accessibilité est un des points forts de ce modèle d’application.

C’est aussi un autre moyen pour l’entreprise de réduire ses coûts, car elle gagne de l’espace par l’absence de serveur au sein de ses locaux, mais elle permet aussi le télétravail ou le travail à distance chez le client (proposer un devis) ou auprès d’un intervenant où qu’il se trouve.

Ogust SaaS : la satisfaction client est sa plus belle récompense

Aujourd’hui, Ogust SaaS a plus de 13 ans d’existence et a prouvé ses capacités et la fiabilité de son modèle. Ceci est d’autant plus vrai que d’année en année, son équipe continue d’innover pour mettre à la portée de tous ses clients les dernières innovations en matière de logiciel de gestion et de technologies de communication. D’ailleurs, vous êtes toujours plus nombreux à faire confiance à Ogust et son équipe. N’est-ce pas la meilleure preuve de son efficacité à vous rendre service dans votre gestion quotidienne et financière ?


Pour aller plus loin 

Logiciel métier : développer ou acheter ?

Logiciel métier : développer ou acheter ?

Aujourd’hui, le logiciel métier est au cœur de la structure et de son organisation. Son choix n’est donc pas anodin : c’est un enjeu stratégique !  En effet, un bon logiciel métier favorisera la satisfaction des utilisateurs et la fluidité des opérations. Un bon logiciel fournira aux managers et à la direction des tableaux de bord permettant de piloter l’organisation en toute confiance : les dysfonctionnements ou anomalies seront montés en temps réel permettant aux dirigeants comme aux opérationnels de réagir rapidement et de trouver les bonnes solutions. 

Bref, avec un bon logiciel Métier, l’organisation a toutes les raisons de se développer alors qu’avec un logiciel de métier peu performant ou dysfonctionnant, l’organisation s’expose à des bugs générant de problèmes et des dysfonctionnements dans sa gestion, sa relation clients, sa production, etc.

Retour dans le passé…

À la fin des années 90, les entreprises et réseaux de services à la personne ont commencé à se développer en France. Face au manque d’offre logicielle dans le secteur de l’aide à domicile, elles ont souvent été obligées de recruter des armées de développeurs afin de construire leur propre système applicatif métier.

En 2007, est apparu la première suite logicielle en ligne de gestion des services à la personne (Ogust), qui a permis de démocratiser l’usage des logiciels dans ce secteur des entreprises de ménage, garde d’enfants, cours et soutien scolaire, aide à domicile en particulier, grâce à la facilité de prise en main, d’installation et son coût plus avantageux.

Aujourd’hui, l’offre de logiciels métier est pléthorique et chaque solution a ses spécificités. Certaines sont très renfermées sur elles-mêmes dans un instinct de protection et d’autres très ouvertes, partageant des API plus ou moins complètes permettant de les “connecter” à d’autres applicatifs à partir de son logiciel de gestion (exemple : Ogust et sa marketplace répertoriant les applications interfaçables).

Malgré ce choix important et la disponibilité d’offres adaptées, certaines entreprises se posent encore la question du développement en interne ou de la location de leur système d’information applicatif.

Les arguments clés en faveur de la location ou de l’achatLogiciel métier : la gestion des services à la personne

  • Le développement de logiciels est un métier complexe qui nécessite de plus en plus de profils spécialisés. En choisissant un éditeur logiciel dynamique, vous aurez accès à un niveau d’innovation supérieur.
  • Le développement de logiciels n’est pas une compétence essentielle de votre organisation. Il est toujours préférable d’investir dans son cœur de métier. D’ailleurs, n’oubliez pas que le temps consacré à un projet de développement est conséquent et pendant ce temps, vous ne développez pas votre business !
  • Certains éditeurs de logiciels, même en ligne comme Ogust, sont spécialisés dans le déploiement de projets spécifiques vous permettant d’intégrer vos propres règles de gestion, automatismes, ou modules personnalisés.
  • Le coût total de possession est moins important. Ne vous arrêtez pas au devis initial de développement : ne sous-estimez pas les coûts liés à la maintenance, aux inévitables adaptations dans le temps !
  • C’est moins risqué, car vous comptez sur quelques employés clés si vous créez votre propre solution. Un départ peut vous mettre en grandes difficultés.
  • La mise en place de votre logiciel métier est beaucoup plus rapide.

Les arguments clés en faveur du développement

  • Vous n’êtes pas dépendant d’un fournisseur en particulier.
  • Vous pouvez adapter la solution comme bon vous semble.

Les entreprises disposant d’une équipe de développement interne adopteront le plus souvent le réflexe premier de développer elles-mêmes, mais ce choix présente en général beaucoup plus d’inconvénients que d’avantages. L’externalisation du développement spécifique s’est révélée le choix le plus populaire des 10 dernières années, par manque d’alternative d’une part, mais également par la relative visibilité de ses coûts.

Aujourd’hui, une mutation de plus en plus nette se dessine en faveur des applications de marché, plus complètes, plus performantes, plus rapides à mettre en œuvre et au final plus économiques.


Pour aller plus loin


L’innovation est dans l’ADN d’Ogust tout comme l’Humain. Ainsi, Ogust vous accompagne dans votre transformation numérique et vous apporte son soutien dans la réorganisation de vos processus pour vous permettre de vous concentrer sur votre métier. Vous souhaitez bénéficier ou participer à la création de ces innovations d’usage dans le secteur des services à domicile : contactez-nous !

Les enjeux du RGPD

Les enjeux du RGPD

Nous voulions partager avec vous quelques informations importantes relatives aux enjeux du RGPD pour préparer le Règlement général de Protection des Données de l’Union européenne (RGPD) qui entrera en vigueur le 25 mai 2018. Cette nouvelle réglementation impacte tous les métiers des services à la personne et les éditeurs de logiciels.

Depuis plusieurs mois, Ogust a déjà analysé ce nouveau règlement et l’impact sur le secteur des éditeurs de logiciels au sein de conférences et d’échanges avec des professionnels.

Des partenaires experts entourent Ogust

DATAE pour la mise en conformité

Enjeux du RGPD : Offre mise en conformité RGPDPour la protection des données personnelles de ses clients, Ogust s’est entouré de l’équipe de DATAE. Ces experts techniques spécialistes en protection des données à caractère personnel, pour la mise en conformité au Règlement général européen sur la Protection des Données à caractère personnel (RGPD) en leur proposant DATAE, la solution SaaS de conformité RGPD.

Cette entreprise a créé le logiciel DATAE, un véritable outil de management et de contrôle des traitements des données à caractère personnel qui permet aux entreprises et organismes de pouvoir non seulement démontrer leur Accountability mais de rester en conformité de manière pérenne au RGDP.

D’ailleurs Ogust et DATAE ont apporté leurs expertises sur le RGPD au JT de M6 (mai 2018).

Découvrez l’offre DATAE >>>>

Le droit pour moi

Pour consolider l’aspect juridique, Ogust collabore avec le cabinet d’avocat Fidal notamment pour superviser sur les actions de sensibilisations au RGPD à destination des responsables des traitements et des sous-traitants de la société.

Et pour rendre le RGPD accessible à tous ses clients, Ogust a collaboré et partagé une saga d’articles avec « Le Droit pour moi », le 1er site d’information juridique et pratique conçu pour les non-juristes sur son blog d’information (relire Mise en conformité RGPD pour les services à la personnergpd et bonnes pratiques )

Les travaux d’Ogust pour votre conformité RGPD

Ogust rappelle les principes fondamentaux de la réglementation et y indique son programme de mise en conformité. De nombreux changements ont déjà été mis en place, comme la mise en œuvre d’une cartographie des traitements des données personnelles, la mise en place d’une analyse d’impact, l’intégration de mécanismes spécifiques, la tenue de registres et de documentation pour ses propres données et par conséquent pour les données exploitées par ses clients dans ses solutions.

Ogust termine sa mise en conformité sur l’ensemble des problématiques du RGPD. Après un long travail d’étude et de compréhension des dispositions prévues par le RGPD, assurant un véritable progrès en matière de protection des données des consommateurs, Ogust a développé des solutions efficaces pour répondre à ses obligations.

  • Conservation : Nous conservons vos données sur des serveurs sécurisés dans l’Union européenne
  • Accès et privilèges : Nous vous permettons de gérer vos accès et privilèges
  • Consentement : Nous vous aidons dans le recueil des consentements explicites de vos prospects, clients, candidats et intervenants (opt-in)
  • Droit à l’oubli : Nous vous aidons dans la suppression des données à caractère personnel suite à la demande d’un utilisateur
  • Conservation des données : Nous vous aidons dans la suppression automatique des données à caractère personnel à l’issue d’une certaine durée après la fin de la relation contractuelle
  • Violation de données : Nous vous informons et vous aidons en cas de violations de données
  • CNIL : Nous vous assistons en cas de demande de la CNIL
  • Récupération des données : Nous vous permettons de récupérer vos données à l’issue de l’abonnement

Notre politique de confidentialité et nos conditions d’utilisation seront mises à jour pour inclure plus de détails sur : informations sur l’utilisateur, le stockage, la sécurité, la violation de données et la conformité des fournisseurs, et vous serez informé une fois que cela est disponible. Dès le 25 mai 2018, découvrez les nouvelles fonctionnalités d’Ogust “RGPD Compliant”.

Flash info au 12.45 d’M6

 

Didier Humbert, le cofondateur de l’entreprise est également nommé DPO (Data Protection Officer), qui veut dire en français, délégué à la protection des données. Il assurera à ce titre le suivi des obligations réglementaires d’Ogust et la sécurité des données des intervenants, des clients et des prestataires de services à la personne qui utiliseront toutes les solutions en ligne d’Ogust.

Ogust collabore également avec les 3 fédérations d’entreprises de SAP : Fedesap, Synerpa et FESP.


Pour plus de renseignements et questions : contact@ogust.com

Les enjeux du RGPD

Bonnes pratiques RGPD pour se mettre en conformité

Le Règlement Général sur la Protection des Données– RGPD ou encore le GDPR en anglais, entrera en vigueur le 25 mai 2018 et s’imposera à toutes les entreprises ayant un établissement sur le territoire de l’UE, mais aussi aux sociétés étrangères dirigeant leurs activités vers l’UE.

Bonnes pratiques du RGPD - le droit pour moi

Bonnes pratiques RGPD

Pour être en conformité, il y a des procédures à suivre en tant que professionnel de service à la personne. Il faut avoir de bonnes pratiques, notamment :

  • Avoir le consentement de vos clients et de vos intervenants dès la première rencontre pour obtenir leurs données personnelles.
  • Permettre le droit à la portabilité des données de vos clients et de vos intervenants, c’est à dire que chaque personne pourra vous exiger que vous lui restituer ses données personnelles et de ne pas les conserver.
  • Cette restitution doit se faire sur un format ouvert et lisible par machine.
  • Ce droit à la portabilité ne peut pas s’appliquer aux données personnelles traitées sur une autre base légale que le consentement ou l’exécution d’un contrat.
  • Avoir un cahier des charges conforme au “Privacy by design” (c’est un concept qui impose aux entreprises d’intégrer les principes du RGPD dès la conception d’un projet, d’un service ou de tout autre outil lié à la manipulation de données personnelles). Par exemple prévoir dans le formulaire d’inscription à un service en ligne, la récolte d’informations personnelles strictement nécessaires pour la délivrance du service, à l’exclusion de l’âge, du sexe ou du numéro de téléphone, si ces indications ne sont pas indispensables…

Mais il y a d’autres bonnes pratiques que notre partenaire, “Le droit pour moi” nous évoque dans la vidéo, ci-dessous.

Infographie des bonnes pratiques RGPD

Pour comprendre en quelques images, voici cette infographie.

Et Si vous êtes client chez Ogust, vous ne paniquez pas ! Nous gérons pour vous. Nous sommes accompagnés d’experts juridiques et techniques pour que soyez en règle avec le RGPD.


Pour aller plus loin :

Les enjeux du RGPD

5 minutes pour comprendre le RGPD avec le Droit pour moi

On vous donne toutes les informations essentielles pour comprendre le RGPD en quelques minutes.

Le Règlement Général sur la Protection des Données– RGPD ou encore le GDPR en anglais, entrera en vigueur le 25 mai 2018 et s’imposera à toutes les entreprises européennes, mais aussi aux sociétés étrangères dirigeant leurs activités vers l’UE. Les données personnelles apparaissent comme étant au cœur de l’économie numérique, c’est pourquoi il a fallu renforcer le cadre juridique lié aux données personnelles.

Mais pourquoi une nouvelle réglementation ?

Comprendre le RGPDFace à l’évolution rapide des technologies comme les logiciels en ligne pour les entreprises, des sites e-commerce en passant par les réseaux sociaux, il devient obligatoire pour ceux qui traitent des données personnelles de respecter les règles du RGPD. Pour cette raison, le Parlement européen a décidé d’accorder aux citoyens plus de protection sur l’utilisation de ces renseignements. L’objectif est de rendre aux citoyens la maîtrise de leur identité et de l’usage commercial de leurs informations personnelles. En clair, tout citoyen aura un droit de regard sur ses données personnelles.

Où sont les données personnelles RGPDQu’est-ce qu’une donnée personnelle ?

C’est une information concernant une personne physique permettant de l’identifier de manière directe ou indirecte. Une donnée directe  : nom, prénom, photographie, vidéo.. Une donnée indirecte : numéro de téléphone, numéro de carte bancaire, numéro de compte bancaire, empreinte digitale…

 

Qu’impose le RGPD aux entreprises ?

Ce règlement européen oblige les entreprises à une plus grande transparence dans l’utilisation des données personnelles des individus (une information claire, lisible et compréhensible). Par ailleurs, le RGPD responsabilise davantage les entreprises qui possèdent des données personnelles de leurs clients ou de leurs salariés car les sanctions en cas de non-respect de la réglementation sont très lourdes (4% du chiffre d’affaires et 20 000 000 d’euros d’amende). Ce règlement européen  impose, donc, et implique une sacrée organisation pour les entreprises de services à la personne. Certaines entreprises se verront contraintes de nommer un délégué à la protection des données personnelles. Ce dernier sera chargé de répondre à toutes les problématiques liées aux données personnelles au sein de l’entreprise.

Les bonnes pratiques pour se mettre en conformité

Le Règlement Général sur la Protection des Données– RGPD ou encore le GDPR en anglais, entrera en vigueur le 25 mai 2018 et s’imposera à toutes les entreprises ayant un établissement sur le territoire de l’UE, mais aussi aux sociétés étrangères dirigeant leurs activités vers l’UE. ( Voir épisode 1). Pour télécharger l’infographie, c’est ici

Pour être en conformité, il y a des procédures à suivre en tant que professionnel de service à la personne.. Il faut avoir de bonnes pratiques, notamment :

  • Avoir le consentement de vos clients et de vos intervenants dès la première rencontre pour obtenir leurs données personnelles.
  • Permettre le droit à la portabilité des données de vos clients et de vos intervenants, c’est à dire que chaque personne pourra vous exiger que vous lui restituer ses données personnelles et de ne pas les conserver.
  • Cette restitution doit se faire sur un format ouvert et lisible par machine.
  • Ce droit à la portabilité ne peut pas s’appliquer aux données personnelles traitées sur une autre base légale que le consentement ou l’exécution d’un contrat.
  • Avoir un cahier des charges conforme au “Privacy by design” (c’est un concept qui impose aux entreprises d’intégrer les principes du RGPD dès la conception d’un projet, d’un service ou de tout autre outil lié à la manipulation de données personnelles). Par exemple prévoir dans le formulaire d’inscription à un service en ligne, la récolte d’informations personnelles strictement nécessaires pour la délivrance du service, à l’exclusion de l’âge, du sexe ou du numéro de téléphone, si ces indications ne sont pas indispensables…

Mais il y a d’autres bonnes pratiques que notre partenaire, “Le droit pour moi” nous évoque dans la vidéo, ci-dessous.

Le droit pour moi - AgenceNotre partenaire vous invite à regarder une vidéo.

Le RGPD – Episode 1 –  5 Minutes pour comprendre. François-Pierre Lani, avocat exerçant au sein du cabinet Derriennic associés, vous apporte son expertise sur cette nouvelle réforme qui va bouleverser l’économie numérique.

Si vous voulez approfondir : Lesechos.fr : RGPD, ce que ce nouveau réglement va changer pour les entreprises Et Si vous êtes client chez Ogust, vous ne paniquez pas ! Nous gérons pour vous. Nous sommes accompagnés d’experts juridiques et techniques pour que soyez en règle avec le RGPD.


A propos de notre partenaire

Pin It on Pinterest